Forum d'écriture chaleureux et convivial. (Comme le Mordor.)
 

Partagez | 
 

 Commentaires "Le Bonheur d'oublier"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Ryunos
Owonite chevronné

Age : 20
Messages : 14
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: Commentaires "Le Bonheur d'oublier"   Sam 8 Nov - 23:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Margogotte
Marmotte de mauvaise foi

Age : 23
Messages : 828
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: Commentaires "Le Bonheur d'oublier"   Jeu 19 Fév - 10:45

Pouet ! Me voilà enfin ! /meurt/
Je vais d'abord parler de l'ensemble du texte, avant de faire dans le détail !

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé. Vraiment ! On comprend vite que le narrateur a vécu une vie éprouvante (quoique : il a peut-être simplement vécu "normalement"...) et qu'il est stupéfait de découvrir cette île. Dès le début du texte, on ressent vraiment cette impression d'aventurier qui part au bout du monde pour découvrir une terre inconnue.
Pourtant, plus j'avançais dans le texte, plus je trouvais que tout ce bonheur était un peu trop "gros", voire louche. Je m'attendais bien à ce qu'il y ait un revirement de situation à la fin, que tout ça était bien trop facile ! Mais du coup, la fin du texte me laisse songeuse : le message dit-il qu'il est nécessaire d'oublier son passé et tous ses malheurs pour être heureux ? Du coup, le bonheur des gens qui vivent sur cette île dorée (oui en lisant je visualisais une île luxuriante et dorée de partout, un peu comme l'El Dorado de chez Dreamworks /PAN/ ) paraît un peu artificiel. Enfin je pensais que ça allait plus mal finir que ça x)

Mais si tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, pourquoi il y a un homme en noir qui garde la bâtiment clair où réside la femme qui efface les souvenirs ? Elle a peur de quoi ?

Le texte s'arrête un peu brutalement, même si ça se comprend. J'aurais bien aimé en apprendre un peu plus !

En tout cas les tableaux idylliques que tu nous présentes sont particulièrement bien choisis je trouve : le croissant, c'est tout simple, mais si le narrateur est autant émerveillé à partir d'une simple viennoiserie, le lecteur comprend aussitôt que tout est "mieux" sur l'île. Ça sert l'histoire et c'est sans doute plus efficace que s'il s'était agi d'une pièce montée ou je ne sais quoi ! Même chose pour la jeune fille à la flûte (enfin moi j'aurais mis trois jeunes filles : une chanteuse, une flûtiste et une harpiste /PAN/ ). Bref, tout est bien trouvé !

Par moment j'ai été un peu agacée par le fait que tu insistes beaucoup sur la perfection de l'endroit, et l'amabilité des habitants. Enfin ça sert l'histoire aussi, donc je suis mitigée ! Il faudrait peut-être expliquer davantage POURQUOI c'est parfait au lieu de simplement le répéter ? ^^

Spoiler:
 

Sinon et bien... c'est PARFAIT What a Face Je n'ai rien d'autre à dire, c'était vraiment agréable à lire ! Merci pour cette lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Commentaires "Le Bonheur d'oublier"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» Dollhouse : avis et commentaires
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Owo :: La bibliothèque :: Commentaires des nouvelles-